Fax: Mobile: Téléphone: Fermer Download image Imprimer Partager
1715089216000

Assemblée générale : EnBW va investir la somme record de 40 milliards d’euros pour la transition énergétique d’ici 2030

Télécharger l'image
• Georg Stamatelopoulos, nouveau président du directoire d’EnBW, revient sur un exercice 2023 très réussi et confirme les prévisions pour 2024
• Il souligne l'importance de conditions-cadres stables et d'une politique énergétique claire
• Un dividende à hauteur d‘1,5 euro a été proposé aux actionnaires, en hausse de 36 % sur un an
• La transition énergétique est un marché porteur pour l’emploi : EnBW prévoit d’embaucher environ 10 000 professionnels d’ici 2026
Télécharger l'image

Stuttgart. EnBW prévoit d’investir environ 40 milliards d’euros dans la transition énergétique d’ici 2030. Comme par le passé, l'accent sera mis sur le développement des énergies renouvelables et les réseaux d'électricité et de gaz. Pour assurer l’approvisionnement énergétique, il est également prévu de construire des centrales à gaz, qui seront prêtes à prendre le relais pour compenser un éventuel manque d’énergie éolienne ou solaire. Des produits et des solutions seront également développés à destination des clients d‘EnBW pour assurer de manière intelligente et innovante la transition vers la neutralité climatique. « Il s'agit du plus grand programme d'investissement de l'histoire de l'entreprise. En tant que seule entreprise énergétique intégrée d'Allemagne, nous nous sentons investis d'un rôle et d'une responsabilité particuliers pour contribuer de manière décisive à la transition énergétique », a souligné Georg Stamatelopoulos, le nouveau président du directoire d'EnBW, lors de l'assemblée générale du groupe, qui s'est tenue aujourd'hui. À cette occasion, il a remercié, au nom de l'ensemble du directoire, son prédécesseur Andreas Schell pour son engagement et souhaité la bienvenue à Peter Heydecker, son successeur au poste de responsable de l'Infrastructure de production.

Georg Stamatelopoulos a également détaillé l'orientation stratégique actuelle et future de l'entreprise : « Nous sommes présents à tous les niveaux de la chaîne de valeur et comprenons chaque étape - de la production aux clients, en passant par les réseaux. Nous comprenons surtout l'interaction entre les différents secteurs, ce qui nous permet de mieux exploiter les opportunités et de mieux gérer les risques. Grâce à cette vue d’ensemble et ces compétences, EnBW joue un rôle particulier dans la mise en œuvre de la transition énergétique. Cela se reflète dans la stratégie EnBW 2025, qui constitue une très bonne base et que nous souhaitons prolonger jusqu'en 2030. Bien entendu, nous adapterons et développerons nos objectifs et projets stratégiques en fonction des changements environnementaux actuels et à venir. Nous prendrons le temps de le faire au cours des prochains mois ».

Il a en outre précisé que ces investissements pour la mise en œuvre de la stratégie représenteront un effort financier considérable pour l'entreprise. « C'est pourquoi nous devons être performants sur le plan économique, car ce sont nos bénéfices qui permettent de tels investissements, au service de la transition énergétique. Et la réussite de la transition énergétique est dans l'intérêt de tous ». Il se félicite ainsi des bons résultats d’EnBW sur l'exercice 2023.

Du fait d’un résultat exceptionnellement élevé, le dividende proposé est en hausse, à 1,5 euro par action

Au cours de l'exercice 2023, EnBW a réalisé un résultat consolidé exceptionnellement élevé, à 6,4 milliards d'euros, en hausse de 60 % par rapport à l'année précédente. Il s'agit de la septièmeaugmentation consécutive. « Nous devons ce résultat en premier lieu aux performances exceptionnelles et à la motivation de nos collaborateurs. Ils sont la principale raison des succès passés et futurs d'EnBW, qui sont également ceux de la transition énergétique », a déclaré Georg Stamatelopoulos.

Au vu de ces bons résultats, le directoire d'EnBW a proposé à l'assemblée générale le versement d'un dividende de 1,50 euro par action, à un taux de distribution modéré de 15 % et en hausse de 36 % par rapport à l'année dernière (1,10 euro par action). Selon Georg Stamatelopoulos, cela permettra de consacrer davantage de moyens à des projets de croissance en faveur de la transition énergétique.

Prévisions 2024 : résultat inférieur à celui de l'année précédente mais néanmoins élevé

Pour l'exercice en cours, le président du directoire d'EnBW a confirmé les prévisions actuelles. Ainsi, EnBW prévoit un EBITDA ajusté au niveau du groupe entre 4,6 et 5,2 milliards d'euros. « Ce résultat est inférieur à celui de l'année dernière, qui était en partie dû à des conditions de marché exceptionnelles qui ne se reproduiront pas cette année. Mais avec cette prévision, nous nous situons toutefois à un niveau élevé et au-dessus du résultat de 2022, ce qui reflète la force économique durable de l'entreprise », a-t-il expliqué.

Dans le détail : pour le segment Infrastructure de production, l'EBITDA ajusté devrait être à la baisse, entre 2,6 et 3,1 milliards d'euros. En effet, la volatilité des marchés diminue et EnBW s'attend à vendre les quantités d'électricité produites à des prix inférieurs à ceux pratiqués en 2023. Les énergies renouvelables devraient contribuer à hauteur d'environ 1,3 milliard d'euros à l'EBITDA ajusté. L'EBITDA ajusté du segment Infrastructure critique du système devrait quant à lui se situer entre 1,9 et 2,2 milliards d'euros. Enfin, le segment Infrastructure intelligente à destination des clients finaux devrait contribuer au résultat du groupe entre 250 et 350 millions d'euros pour l'exercice en cours.

La mise en œuvre du programme d’investissements nécessite des conditions-cadres stables et du personnel qualifié

Par rapport aux 40 milliards qu’EnBW prévoit d’investir, Georg Stamatelopoulos a précisé : « Avec ce programme d'investissement, nous répondons aux attentes de la société et de la sphère politique. En tant qu'entreprise du secteur privé, nous apportons notre contribution pour créer un monde énergétique durable ». Dans ce contexte, il a souligné l'importance d'un cadre de politique énergétique aussi stable que possible, de conditions d'investissement claires et de perspectives de refinancement durable des fonds d'investissement. « C'est pourquoi nous suivons attentivement les discussions et les décisions politiques qui en découlent. Beaucoup de choses ont déjà avancé, mais des questions importantes n'ont pas encore été suffisamment clarifiées » estime-t-il. Il souhaite notamment davantage de clarté sur la question des centrales électriques : « Si les centrales électriques doivent voir le jourrapidement, nous avons besoin de clarté encore plus rapidement sur le futur environnement d'investissement. Il faut surtout que les premiers appels d'offres arrivent dès cette année ».

Il a terminé en rappelant l’importance grandissante du personnel qualifié pour une mise en œuvreréussie de la transition énergétique. D'ici 2026, EnBW prévoit d'embaucher environ 10 000 collaborateurs supplémentaires. Ce chiffre comprendrait 2 500 nouveaux postes. « Nous nous réjouissons de chaque personne qui nous rejoint pour faire avancer la transition énergétique ».

Télécharger l'image
À propos d'EnBW

Avec plus de 29 000 employés, EnBW Energie Baden-Württemberg AG est l'une des plus grandes entreprises d'énergie d’Allemagne et d’Europe. Elle fournit de l'électricité, du gaz, de l'eau ainsi que des services et des produits dans les domaines de l'infrastructure et de l'énergie à environ 5,5 millions de clients.

Dans le cadre de la réorientation du groupe de fournisseur d'énergie classique vers une entreprise d'infrastructure durable, le développement des énergies renouvelables ainsi que des réseaux de distribution et de transport d'électricité et de gaz sont les piliers de la stratégie de croissance d'EnBW et les axes majeurs de ses investissements. Entre 2023 et 2025, EnBW investira environ 14 milliards d'euros bruts, en grande partie pour accélérer la transition énergétique. Dès fin 2025, plus de la moitié du portefeuille de production d'EnBW sera constituée d'énergies renouvelables, et l'objectif est de sortir du charbon d'ici fin 2028. Il s'agit là de jalons essentiels pour atteindre l’objectif fixé par le groupe de neutralité climatique en 2035. Plus d’informations sur www.enbw.fr

Télécharger l'image

Contacts presse

Léa-Marine Simon

B2P Communications

Téléphone: +33 (0) 7 89 05 15 22

Email:


Julie Achtel

Responsable communication & affaires publiques EnBW France

Téléphone: +33 (0) 6 43 43 81 56

Email: